Qu’est-ce que l’oméga 3 sert et quels aliments se trouvent

Nous en entendons souvent parler, nous les prenons dans la nourriture que nous mangeons, mais nous ne savons pas vraiment ce que sont les oméga 3 et à quoi ils servent.

Les

oméga-3 appartiennent à la famille des lipides ou des graisses qui, en biochimie, jouent un rôle fondamental à la fois d’un point de vue structurel et fonctionnel, dans différents tissus, organes et appareils.

Pour mieux comprendre à quoi sert l’oméga 3, ainsi que leur importance, pensez simplement que notre corps est composé de milliards de cellules : chacun a une membrane protectrice qui protège le contenu interne de l’extérieur et délimite l’espace entre une cellule et l’autre. La membrane cellulaire ou la membrane plasmatique est définie comme « fluide » parce qu’elle se compose d’une double couche de lipides appelés « phospholipides ».

Les

lipides ou les acides gras accomplissent différentes tâches, en fonction de la structure chimique différente qu’ils présentent. Ils se distinguent dans les graisses saturées et insaturées : les premières en général d’origine animale, présentes dans le beurre, le saindoux, la viande, les saucisses, les fruits de mer et ainsi de suite ; ces derniers sont présents dans les aliments d’origine végétale tels que l’huile d’olive/grain/tournesol/diverses graines, dans les noix comme les noix, les amandes, les arachides mais aussi dans poisson.

POURQUOI EST-IL SI IMPORTANT DE LES EMBAUCHER

Souvent, ils sont diabolisés par tant de régimes, mais ils sont des macronutriments essentiels pour notre corps et il est nécessaire de les insérer quotidiennement dans l’alimentation pour répondre à nos besoins quotidiens et éviter les états de carence dangereux.

Ils sont également indispensables parce que :

  • — représentent la principale source d’énergie et de réserve d’énergie « concentrée » : elles peuvent être accumulées et utilisées si nécessaire ;
  • — essentiels pour le développement et la croissance de l’organisme ;
  • — réguler le fonctionnement des organes et des tissus ;
  • — ont une fonction structurelle et métabolique ;
  • — transmettre des vitamines liposolubles (A, D, E, K) ;
  • — sont une source d’acides gras essentiels.

QUE SONT LES OMÉGA-3 ?

De tous ces acides gras, deux sont définis comme « essentiels » parce que notre corps n’est pas capable de les produire et doit donc être pris par la nourriture : les oméga-6 et les oméga-3.

La classe oméga-6 comprend l’acide linoléique ou LA présent principalement dans le monde végétal comme dans les huiles (maïs, tournesol, soja), les fruits secs (pistaches, arachides, amandes, noisettes), les céréales et légumes et l’acide arachidonique ou AA, contenus dans les viandes rouges, les viandes blanches et les oeufs. La carence est grave soignés.

Dans la deuxième catégorie, les oméga-3, les principaux représentants sont l’acide alpha-linolénique ou ALA, l’acide eicosapentaénoïque ou l’EPA et l’acide docosahexaénoïque ou DHA ; en particulier l’EPA et le DHA sont présents dans les poissons gras (anchois, maquereau, saumon et hareng), la volaille et les œufs, tandis que l’ALA dans les huiles végétales (lin, canola ou colza, soja), les noix, les légumes à feuilles et les légumineuses.

Les acides gras oméga-3 polyinsaturés sont particulièrement importants dans l’alimentation et exercent en particulier de nombreuses fonctions biochimiques et métaboliques fondamentales pour la santé. L’importance des oméga-3 est d’une telle importance qu’aujourd’hui il y a de plus en plus de nombreux aliments enrichis avec ces composés (lait, oeufs et ainsi de suite) car tous les états déficients sont associés à des troubles de l’apprentissage et des défauts visuels.

Il est nécessaire d’assurer à travers le régime le bon équilibre entre les acides oméga-6 et oméga-3, fondamental pour la prévention des maladies cardiovasculaires, visuelles et cérébrales. Avant l’avènement de l’agriculture et de l’élevage, le ratio était de 1:1. Par la suite, ce dernier s’est orienté vers un 10:1 en faveur des oméga-6, une condition typique de la population italienne.

À QUOI SONT LES OMÉGA 3 ?

L’ attention de nous nutritionnistes pour les oméga-3 est largement justifiée précisément par l’épuisement progressif de ces composés dans l’alimentation et aussi par la nécessité d’améliorer leur capacité dans le régime alimentaire. prévenir les maladies généralisées dans la population générale.

La littérature scientifique est riche en articles qui démontrent à quoi sert Oméga 3. Ces derniers ont, en fait, une forte action anti-inflammatoire, réduire les triglycérides, ont une action antiplaquettaire (réduire le risque de caillots), garder les membranes des cellules fluides et donner de l’élasticité aux parois artérielles.

Ces effets ont un rôle important de protection contre toutes ces maladies de nature dégénérative : ils limitent le risque de maladies cardiaques, de cancer, de dépression et de maladies neurologiques, les maladies cutanées, les maladies inflammatoires sous-jacentes, l’hypertension ; ont également un effet positif sur le cerveau, l’attention et l’humeur.

Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments, en particulier : l’acide alpha-linolénique (ALA) contribue au maintien de taux normaux de cholestérol sanguin ; l’EPA et le DHA contribuent à la fonction cardiaque normale » ; DHA contribue au maintien de la fonction cérébrale normale et de la capacité visuelle.

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE PRENDRE OMÉGA-3 DANS LA NUTRITION ET LES TYPES

À la lumière de tout cela, les lignes directrices nationales et internationales sur une alimentation saine, conviennent de recommander la consommation quotidienne d’oméga-3, avec une alimentation variée et équilibrée, composée donc à partir d’aliments dans lesquels ils sont naturellement et obtenus en consommant du poisson 2-3 fois par semaine, préférant le gras, le poisson gras mais aussi le thon et l’espadon ; consommer constamment aussi des légumes à feuilles riches en ALA et aussi des fruits secs comme les noix.

Malgré les nombreux avantages, il est nécessaire de prêter attention à la qualité du produit qui met sur la table : attention lors de l’achat de produits d’origine animale tels que la viande, le poisson et les œufs attention à la couleur, l’odeur et la lecture attentivement des étiquettes nutritionnelles ; alterner périodiquement avec d’autres aliments d’origine végétale et riche en graisses essentielles précédemment vues.

Les quantités quotidiennes et les besoins de ces acides gras essentiels, comme toujours, varient énormément en fonction du sexe, de l’âge, de l’état de santé et des antécédents médicaux du patient : en fait, il ya certaines conditions spécifiques (telles que la grossesse), nécessitant un enrichissement de la consommation de sources alimentaires riche en oméga-3 ou en supplémentation.

Il est donc essentiel de compter sur un spécialiste avant de faire tout type de modification de régime et/ou de supplémentation.

Dr Ilaria Aquilea

Biologiste Nutritionniste

AUTRES PAR DR. AQUILEA