l’utérus Vous devez être vigilant à l’égard des symptômes du cancer du col de l’utérus, passer régulièrement des examens et consulter votre médecin dès que les symptômes apparaissent. Nous allons ci-dessous entrer dans quelques signes avant-coureurs communs du cancer du col de l’utérus, alors continuez à lire.

Signes avant-coureurs du cancer du col

Différents groupes de recherche sur le cancer conviennent qu’il existe une gamme de signes avant-coureurs que tout le monde devrait connaître, et comme ceux-ci commencent à se montrer, il faut directement consulter un médecin.

Les sept signes avant-coureurs de la détection du cancer du col utérin sont les suivants :

  • Un changement dans les habitudes intestinales ou les habitudes de miction
  • Plaies cutanées qui ne guérissent pas
  • Hémorroïdes ou excrétions sans raison raisonnable
  • Augmentation des nœuds
  • Toux persistante ou enrouement
  • Problèmes digestifs ou difficulté à avaler
  • Changements dans les taches de naissance

Les principaux facteurs de risque de cancer du col de l’utérus

Les facteurs de risque comprennent tout ce qui tend à augmenter le risque de contracter une maladie. Les facteurs de risque peuvent varier selon le type de cancer auquel nous sommes confrontés, comme le cancer de la peau, mm.

Lorsque les facteurs de risque ont été identifiés, vous devriez vous concentrer sur ceux que vous pouvez modifier ou contrer, comme le tabagisme et le VPH (papillome humain), et ne pas trop penser aux facteurs que vous ne pouvez malheureusement pas changer, comme l’âge ou les antécédents familiaux. Nous énumèrerons par la présente certains facteurs de risque qui affectent l’apparition du cancer du col de l’utérus.

Papillomavirus humain ou VPH

Il s’agit de loin du facteur de risque le plus important en termes de cancer du col de l’utérus. Les médecins s’attendent à ce qu’une femme soit infectée par le VPH avant que le cancer du col de l’utérus ne se produise, même si la maladie peut survenir en raison de nombreuses infections à haut risque différentes. Environ les deux tiers de tous les cas de cancer du col de l’utérus sont causés par le VPH 16 et 18.

Tabac

Les femmes qui fument courent spécifiquement le risque d’avoir un cancer du col de l’utérus — elles courent un double risque par rapport à une femme non-fumeur, parce que le tabagisme expose l’organisme à de nombreuses substances chimiques cancérogènes qui peuvent affecter d’autres organes, en plus des poumons eux-mêmes. Cependant, ces substances ne sortent pas dans la circulation sanguine, grâce à l’échange de gaz. Le tabagisme assure également que le système immunitaire devient moins efficace dans sa lutte contre le VPH.

Suppression immunitaire

Le virus qui cause le sida, également connu sous le nom de VIH, cause des dommages majeurs au système immunitaire et provoque des femmes à courir plus avec le SIDA

Chlamydia

Il s’agit d’un type de bactérie qui peut infecter le système reproducteur et peut être reçu par contact sexuel. Des études ont montré que les femmes qui ont ou ont eu la chlamydia courent un plus grand risque d’avoir un cancer du col de l’utérus.

Diète

Les femmes ayant de mauvaises habitudes alimentaires, qui n’ont pas assez de fruits, de laitues et de légumes, courent un plus grand risque d’avoir un cancer du col de l’utérus.

Contraceptif

De nombreuses études indiquent que les femmes qui utilisent la pilule courent un plus grand risque d’avoir un cancer du col de l’utérus, et le risque augmente plus longtemps qu’elles sont utilisées. Cependant, le risque cesse lorsque la femme cesse d’utiliser la pilule contraceptive Le risque est le plus élevé lorsque l’utilisation de ces pilules atteint 5 ans ou plus.

Symptômes et signes avant-coureurs du cancer du col

Généralement, les signaux d’avertissement ne commencent pas à apparaître jusqu’à ce que les symptômes du cancer se développent dans sa forme sévère, où il se développe contre les tissus voisins. Ensuite, cela se produit, les symptômes les plus communs sont :

  • Saignements vaginaux anormaux
  • Excrétion vaginale inhabituelle
  • Douleur dans les rapports sexuels

Cependant, ces symptômes sont complexes, car ils peuvent également être causés par d’autres types de problèmes.

Comment détecter le cancer de l’ovaire ?

Détecter le cancer de l’ovaire à un stade précoce est la clé d’un traitement sans complications majeures. Il augmente également les chances de vivre pour le patient. . »